Services de consultation en communication et leadership.

  • Femmes managers Responsables pme tpe

    Jeunes adultes et futurs professionnels
  • Développer ses compétences relationnelles

    Face à des situations de communication difficiles

Les qualités d'un bon leader article Les Echos

Confiance, impact, autonomie, vision, esprit d'équipe le leadership développe le savoir être

Savoir communiquer, avoir de l’éthique, fixer des objectifs clairs… Pas de grande surprise. Le top 10 des compétences et qualités de leadership n’étonnent pas tant que cela, si ce n’est leur ordre peut-être…  Quoi qu’il en soit, "elles sont toutes difficiles à maîtriser car les appliquer demande d’aller parfois contre notre nature”, prévient Sunnie Giles, l’auteure de l’étude publiée dans la Harvard Business Review.

La chercheuse a demandé à 195 leaders de 30 entreprises partout dans le monde de choisir 15 compétences incontournables sur 74 suggérées. Voici ce qu’il en ressort :

A partir de ces dix compétences jugées indispensables, Sunnie Giles a dressé cinq catégories de qualités à avoir pour être un bon leader.  Bien évidemment quelques conseils sont à glaner au passage…

1- Installer une relation de confiance avec ses collaborateurs

Pour 67% des leaders interrogés, entretenir des valeurs et une éthique est la qualité la plus importante. Cela permet de créer un environnement de confiance et de sécurité favorable à la création, à l’efficacité, à l’innovation, à l’ambition et à l’engagement des collaborateurs. Pour cela, le leader doit être transparent et communiquer clairement ses attentes (compétence n°3, avec 56%).

2-  Favoriser l’autonomie

Le leader doit faire en sorte que ses collaborateurs soient autonomes dans leur façon de travailler…. Déléguer est primordial pour laisser des marges de manoeuvre et une capacité d’’initiative à ses collaborateurs : ils n’en seront que plus impliqués et satisfaits de leurs missions. Pour cela, 59% des leaders pensent qu’il faut savoir donner des objectifs clairs mais rester souple sur leur réalisation afin que chacun puisse gérer son travail à sa manière, dès lors que les buts sont atteints.

3 - Créer de la connivence et un esprit de groupe

Communiquer souvent et ouvertement (42%) et créer le sentiment que tout le monde réussit (ou échoue) ensemble favorisent la solidarité et l’unité au sein du groupe. Ce qui favorise aussi le bien-être et la productivité des collaborateurs. Il est donc impératif qu’un leader nourisse un sentiment d’appartenance à son équipe.

4- Encourager l’apprentissage des collaborateurs...

… Et donc accepter, en contre-partie, leurs erreurs. Il s’agit ici aussi d’être capable d’accueillir les différentes idées et les opinions nouvelles (une compétence validée par 39% des leaders). Que cela signifie-t-il au juste ? Le rôle du leader consiste à transmettre le goût du risque, tout en assurant un environnement de sécurité en cas de tentative non concluante (avis de 37% des personnes interrogées).

5- Avoir un impact

Les bons leaders ont une vision de l’avenir et veulent apporter leur petite pierre à la construction de la prochaine génération de leaders. Pour 43% d’entre eux, il est alors important d’être impliqué dans leur propre formation… Mais aussi dans celle de leurs collaborateurs. Et les soutenir dans leurs projets pour créer une relation de gratitude et de loyauté réciproque. Y’a plus qu’à !

Lire l'article intégral dans Les Echos
EMCC Florajet Circé