Services de consultation en communication et leadership.

  • Abonnez-vous à notre infolettre

    en cadeau : une synthèse sur l'Écoute Active!
  • Recevez des infos et des astuces

    pour vos défis professionnels

Sortir du lot et s'orienter judicieusement à 20 ans

Comment, lorsqu'on a 20 ans décider de son orientation à venir?

Comment, lorsqu'on a 20 ans décider de son orientation à venir, comme si celle-ci devait être immuable?

Comment faire en sorte que les jeunes générations puissent s'accrocher à une école, une formation, un projet ?

Comment vivre le stress des inscriptions en post bac, ou dans d'autres écoles ?

La quête de la certitude est-elle encore viable aujourd'hui ?

Comment gérer ses inquiétudes de parents et rassurer les jeunes ?

Comment ne plus envoyer un CV bidon qui ne sera jamais lu ?

Qu'ils soient ingénieurs, universitaires, ou décrochés des études, les jeunes de 20 ans ont un invariant commun : pour la majorité d'entre eux, ils ne sont pas certains de leur orientation, de leurs choix, ils se retrouvent dans une filière par défaut, ou pire, ils avaient une idée de la formation, et celle-ci s'avère toute autre.

Dans notre monde en changement, peut-on sérieusement envisager une carrière pérenne, un seul rail, un seul projet ?

Je ne le crois pas.

Dans ma philosophie, si les études visent à construire un socle de compétences, elles ne sont largement pas suffisantes.

Lors de mon projet de recherche dans les universités canadiennes et francophones, il y a plus de 15 ans, j'avais souligné la nécessité majeure d' :

1- Apprendre à apprendre

2- Apprendre à s'adapter

Egalement lors de mon premier métier, dans les milieux de l'information, j'avais observé à quel point la désinformation pouvait donner des illusions, des mauvaises informations, voire des erreurs monumentales dans les choix.

3- Apprendre à s'informer

La désinformation, les incapacités à savoir apprendre et à s'adapter sont des obstacles majeurs pour bâtir son avenir, son projet, pour trouver un emploi adapté.

Vous le savez comme moi, l'école fabrique des clônes que les entreprise ne recrutent pas.

Voilà pourquoi, ces 3 "matières"  devraient être adossées aux études et aux filières afin que les jeunes puissent cheminer dans le monde du travail et apporter une contribution à l'amélioration du travail et aux entreprises.

Focus sur 3 objectifs pour les jeunes futurs salariés ou entrepreneurs :

- S'informer clairement sur les contenus réels des formations et des métiers

- S'adapter au monde en étant en veille des métiers qui n'existent pas, des tendances emploi, des besoins des entreprises

- Savoir apprendre pour accéder à la connaissance, avec une méthodologie et des outils adaptés

La capacité à se renouveler et se régénérer est l'enjeu d'aujourd'hui et de nos centres de formation.

Prenez contact avec nous pour en savoir plus.