Services de consultation en communication et leadership.

  • Femmes managers Responsables pme tpe

    Jeunes adultes et futurs professionnels
  • Développer ses compétences relationnelles

    Face à des situations de communication difficiles

La reconnaissance dans son poste

Comment se sentir légitime et être convaincue de la qualité et de la valeur ajoutée de son travail ?

Comment me sentir légitime de demander une augmentation et être convaincue que je le mérite par la qualité du travail fourni ?

Une question ULTRA pertinente de Clémence au sujet de la confiance en elle et aussi de toutes les femmes allergiques à l’idée de parler d’argent.

Elle a aussi beaucoup d'humour " Dès qu'on me regarde, je suis prête à capituler et même à donner de mon argent"
 
C’est dingue quand on y pense, ne pas oser demander une augmentation pour la qualité du travail fourni.
Mais en même temps c’est la nature humaine, donc il est normal qu’on tombe toutes dedans.
 
De quoi-je veux parler ?
De la pression qu’on se met sur ces notions d’argent, de légitimité.
(Souvent sans s’en rendre compte, et, surtout, pour les mauvaises raisons).
 
Alors, quand on travaille et qu’on a étudié des années, il faut bien payer ses factures et les impôts, on est d’accord.
 
Mais après…
On stagne, on plafonne, le même salaire depuis 10 ans.
(Chose qu’on n’aurait jamais crû possible avant de travailler).
 
Pourtant, Clémence fait ce qu’il faut pour atteindre les objectifs de sa structure.
Elle a créé un lien de confiance avec beaucoup de professionnels.
Sa fiabilité, son travail et son savoir être sont appréciés.
Elle participe à donner une image professionnelle de sa structure.
Et plus encore.
Histoire de ne pas juste bien vivre, elle voudrait aussi pouvoir préparer l’avenir.
Et pourtant, elle ne se sent pas légitime à demander.
 
Parce qu’il semble que les femmes salariées doivent toujours croire aux miracles.
Ou attendre patiemment qu’on veuille bien leur manifester de la reconnaissance.
 
Malgré tout ?
Elle a l’impression en demandant une augmentation de demander l’aumône
Encore et encore.
Elle ne dit rien de peur de passer pour une vénale.
 
Pourquoi ?
 
Je ne sais pas pour vous.
Mais pour beaucoup trop de femmes, c’est juste une question d’égo. Que va-t-on dire de moi ?
Et de croyances féminines.
Ai-je le droit de ?
Et de croyances tout court
ça se fait pas!
Oui, mais Machin il fait 2900 par mois alors qu’il n’est pas du tout professionnel !
Pourquoi je ne gagne pas autant ?
 
Pas forcément faux…
 
Mais qu’est-ce qu’on s’en fiche franchement ?
De combien gagnent les autres ?
 
Alors oui il y a des salariés qui gagnent plus qu’elle.
 
Mais elle, elle est une professionnelle de qualité
Qui gagne sa vie en aidant les autres, en risquant le burn out et en sacrifiant sa vie dans l’espoir d’un avenir meilleur
 
Bref, juste du grain à moudre pour celles, qui, comme moi (je me bats sans cesse pour échapper aux règles établies…) ont tendance à toujours trop en faire.
 
Surtout que c’est en étant persévérante qu’on obtient ladite augmentation
Pas en cherchant à se faire bien voir dans l’attente de, et en se tuant à la tâche sans arrêt.
 
Trouver chaque jour une raison de sa légitimité professionnelle
Se donner une gratitude tous les matins
Aller chercher de la reconnaissance
Maintenir son employabilité régulièrement
 
De façon à toujours être présente sur le marché
Et d’être surtout à l’écoute des besoins de sa structure
  
Que des petites tâches quotidiennes donc.
Qui ne prennent pas bien longtemps.
 
Mais qui à force se démultiplient à l’infini et créent de la confiance en soi !
 
C’est bien plus sûr et plus efficace, si vous voulez mon avis.
 
Et pour l’augmentation ?
C’est de la négociation
 
Il ne faut pas non plus négocier à tout bout de champs.
  
Alors que faire ?
Etre informée du marché, des techniques
Rester employable
Communiquer pour négocier avec tact
C’est ainsi que Clémence a récolté au-delà de ses attentes.
Elle a eu une augmentation progressive
Et bien au-delà : elle a gagné sur son style de vie
Elle va vers une vie qu’elle souhaitait, sans en être consciente le jour J de l'entretien
 
La vie est bien faite.
Si vous aussi vous voulez être accompagnée, je coache les femmes qui voudraient demander, mais qui n’osent pas.
Ensemble nous définissons la stratégie.

Car les femmes sont juste exceptionnelles
Quand elles passent à l’action.
EMCC Florajet Circé